En Asie

Bali : L’île des dieux, ce petit paradis.

Bali, Bali, Bali… Que dire… Merci !

Voilà quelques semaines que nous sommes rentrés de Bali, nous avons pu voir et faire des choses incroyables là-bas. Un beau voyage que nous avons vécu, une belle île que nous avons découverte.

Contrairement à beaucoup, nous ne sommes restés qu’une semaine sur l’île, j’ai trouvé ça plus ou moins suffisant, j’aurais peut-être modifié de trois petites choses, mais globalement je n’y aurais pas nécessairement consacré trois semaines.

Comment s’y rendre ?

Bali est une « petite » île d’Indonésie, pour s’y rendre un long voyage vous attend. En effet, il vous faudra prendre l’avion, le vol dure environ dix-sept heures, et vous aurez obligatoirement minimum une escale.

Pour notre part nous sommes parti avec Cathay Pacific une compagnie Hong-Kongaise, que je recommande vraiment. Un personnel très gentil, des avions propres, des prestations tout à fait correctes (plusieurs repas, prêt de couverture, oreiller et casque pour la TV, tout ça inclus dans le prix). Nous avons fait Paris-HongKong en 12h30 et HongKong-Denpasar en environ 4h, et une escale à HongKong de 3h.

Levé de soleil au dessus des nuages de Hong-Kong

Comment se loger ?

Nous avons logé dans un hôtel principalement, l’hôtel THE AKMANI situé à Legian. Ici c’est une première chose que j’aurais changée, je ne recommande pas vraiment cet hôtel. Malgré un coin piscine très joli, qui cela dit en passant est à l’ombre quasiment toute la journée, donc il faudra oublier le bronzage !!

Les chambres sont moyennes, les murs sont à mon avis attaqués par l’humidité, et la vue.. si vous ne prenez pas une vue piscine, vous aurez vue sur un mur à 80cm de votre fenêtre.. Vraiment pas terrible..

Vous l’avez compris : A FUIR !

Nous avions réserver sur expédia une formule vol+hôtel à 770€/personnes.

Mais nous avons aussi passé une nuit dans un hôtel à UBUD. Le BUCU VIEW RESORT, que je recommande à cent mille pour cent !!!

Nous avions opté pour une chambre grand luxe, avec piscine privative. Et c’était vraiment TOP ! Tout était parfait, propre, aussi bien dans la chambre que dans le reste de l’hôtel.

J’avais réservé sur Booking à 147€ la nuit + petit déjeuner, et ça les valait largement !

Le sud de Bali

Pour notre première journée, nous avons réservé un scooter pour aller découvrir le sud de l’île. Pour 3 jours, la location du scooter avec casque et assurance nous a coûté 300.000IDR (à peine 20€), sachant que nous sommes passé par notre hôtel donc les prix sont un peu plus chère que si vous louez à un des nombreux marchant en centre-ville, mais nous voulions être plus protégé en cas de pépin.

Petit point code de la route : Ce dernier est pour ainsi dire presque inexistant. Il n’y a pas de limitation de vitesse sauf quelquefois en ville (nous avons vu un seul panneau limitation à 40km/h). Pour avoir discuté de ça avec un Balinais, il nous disait que les limitations n’existaient pas, que ce sont eux qui jugent en fonction de la circulation. De plus, ici le klaxonne est une religion, utilisé à tout bout de champ, il veut aussi bien dire « merci », « attention j’arrive » ou encore « poussez-vous je passe ». Et le plus important, ici on roule à l’anglaise donc à gauche !!

Tôt le matin, nous avons pris la direction du temple Uluwatu à l’extrême-sud de l’île, nous y étions en 45 minutes depuis notre hôtel de Legian.

Ce temple est construit au bord d’une falaise, ce qui le remplit de charme.

L’entrée est à 50.000IDR/pers (3€20) avec prêt du sarong + 1.000IDR (0€06) pour le parking. Vive l’Asie hein ?

Point info : Le sarong est une tenue, enfin réellement c’est un morceau de tissu rectangulaire que l’on noue au niveau de la taille afin de couvrir les jambes. En Indonésie, il est conseillé voire obligatoire dans la plupart des temples.

Après avoir visité ce temple, nous avons pris la route des plages en remontant vers Legian. Nous avons commencé par Thomas Beach :

Thomas Beach est une très jolie plage, une eau magnifique. Il y a juste un bémol mais un gros bémol.. Vous vous ferez alpaguer tous les 3 mètres pour louer des transats, et vous êtes tellement alpagué que c’est fatiguant.. Mais malgré cela, elle vaut le coup d’œil.

Deuxième plage à laquelle nous avons été, c’est une plage considérée comme une des plus belles de Bali : Padang Padang Beach. Et effectivement cette plage est magnifique !

Cette petite plage est un vrai paradis, mais aller y de bonne heure car le paradis attire du monde, bien que cette plage soit payante. En effet vous devrez payer 2.000IDR (0€13) pour le parking et 15.000IDR/pers (à peine 1€) pour l’entrée sur la plage. Donc pour ce prix, elle vaut largement d’y mettre les pieds !!

Hormis cette plage paradisiaque, vous y verraient aussi des petits singes, des grottes, des petits temples, des portes balinaises. Enfin voilà, ne la loupez pas, mais aller y le plus tôt possible. Nous y étions vers 10h, et à 10h30 les gens commençaient à fortement arriver, et la plage n’est pas très grande, donc elle paraît vite bondée !

La troisième plage que nous avons faite est Dreamland Beach, ici c’est clairement la plage des surfeurs ! Il faut dire que les vagues ici sont incroyables !

Si vous voulez vous initier au surf, vous pourrez le faire sur toutes les plages du sud quasiment, mais c’est peut-être celle-ci que j’aurais choisie si j’avais voulu en faire. Bien que les vagues sont tellement puissantes que je vous recommande d’être réellement prudent !

Puis nous avons fini notre route par une dernière plage : Balangan Beach, que je vous conseille clairement de Boycotter.. Nous sommes venues et reparties aussi vite. Cette plage n’avait vraiment rien d’attirant, d’attractif..

Au retour nous nous sommes fait arrêter par la police à Jimbaran, donc j’en profite pour vous faire un rappel : A Bali le port du casque est obligatoire, bien que vous verrez beaucoup de gens sans. Mais aussi pensez à faire votre permis international avant de partir, car il existe de la corruption au sein de la police balinaise, et si vous ne présentez pas ce permis, l’addition peut vite devenir salée !

A la découverte d’Ubud et ses alentours

Nous avons découvert Ubud et ses alentours sur deux jours, en dormant le soir à l’hôtel que je vous recommande plus haut dans l’article.

En partant de Legian, avant de rejoindre Ubud tôt le matin nous avons bifurqué à l’ouest de l’île. Par temps de pluie nous avons pris le scooter pour 50 minutes de route jusqu’à un des temples les plus populaire de Bali : Tanah Lot !

Ce temple est construit sur un îlot à part entière, et Tanah Lot signifie « Pays de la mer » en Balinais. C’est un des sept temples de la mer de Bali. Ces sept temples sont construits le long de la côte de telle sorte qu’on puisse toujours apercevoir le prochain depuis le précédent.

L’entrée pour ce temple s’élève à 60.000IDR/pers (3€85) et 3.000IDR (0€20)pour le parking.

Ici, énormément de locaux ont souhaitaient prendre des photos avec nous, des parents ont voulu nous prendre en photo avec leur enfant. Au début nous ne comprenions pas pourquoi.. Après coup, nous avons eu une explication : les Indonésiens voient les « blancs » comme un signe de richesse et de chance, prendre une photo avec l’un d’eux est donc pour les indonésiens considérés comme un porte bonheur (surtout pour les Indonésiens des îles moins touristiques que Bali qui ont moins l’habitude de voir des Européens)

Nous avons ensuite repris la route pour se diriger vers Ubud, nous voilà arrivés après environ 45 minutes de trajet.

A Ubud nous avons commencé par la forêt des singes, l’entrée est de 80.000IDR/pers (5€15) + 3.000IDR (0€20)de parking

J’ai un avis mitigé au sujet de ce parc, les animaux ont l’air globalement bien traité, l’environnement est plutôt joli, les singes ne sont pas tous commodes, alors faites quand même attention à ne pas vous faire mordre ou griffer. Et surtout, ranger toutes vos affaires sans exception car ce sont de vrais petits voleurs !

Je dirais que si vous passez peu de temps à Ubud ce n’est vraiment pas indispensable de passer par la « Monkey Forest », si vous avez le temps, why not ?

Sachez juste que c’est très touristique d’où le prix d’entrée supérieur à beaucoup d’autres activités ici à Bali..

Ensuite nous avons rejoint le centre d’Ubud, et nous avons flâné dans les rues. Marrakech à ses souks, Ubud à le Ubud Traditional Art Market.. De quoi faire des emplettes à ramener dans vos valises. Vous trouverez ici de tout, par contre n’oubliez pas de négociez !!

Dans le centre d’Ubud se trouve également l’Ubud Palace, il était autrefois la résidence officielle de la famille royale. Les couleurs de ce temple sont splendides, et l’entrée est gratuite. En pleine journée évidemment vous ne serez pas tout seul à venir le visiter, mais malgré tout je le recommande.

Pour finir cette première journée, nous avons rejoint la Campuhan Ridge Walk. Ce coin de verdure au milieu de la ville d’Ubud. Une marche d’environ 4-5km aller/retour, un endroit paisible au milieu de nulle part. J’ai beaucoup aimé m’y promener. L’entrée ici est gratuite également.

Après une bonne nuit de sommeil dans notre hôtel de rêve, nous sommes reparties pour de nouvelles aventures autour d’Ubud !!!

Matinée pluvieuse de nouveau, à bord de notre scooter, nous sommes parti d’abord à la recherche de vêtements de pluie tout en prenant la direction de Tegallalang.

Nous sommes venu voir ici, Tegallalang Rice Terrace évidemment, cette étendue de rizières. C’est… dépaysant, vraiment, et splendide. Le riz qu’ils font pousser ici, n’est pas du riz balinais, c’est du riz international. Il devait être semé depuis peu de temps, car il n’était pas très haut. À hauteur d’homme les rizières paraissaient tout de même assez vertes, mais vu du drone c’était un peu moins joli.

À l’entrée les locaux ne vous font pas payer l’entrée mais vous demandent une donation, il est possible que plusieurs locaux à l’intérieur également vous demandent une donation.

Il n’y a pas vraiment une période où vous serez sur de voir les rizières vertes et hautes, car le riz se plante et se récolte n’importe quand ici. Trois fois par ans pour le riz international, deux fois pour le riz balinais. Je vous parlerai d’une rizières de riz balinais plus loin dans l’article.

Nous avons ensuite été à Tirta Empul, l’entrée au site coûte 50.000IDR/pers (3€20).

Ce temple n’est pas très grand, les Balinais viennent en grand nombre dans les bassins de Tirta Empul pour se purifier. En effet les bassins de ce temple sont considérés comme sacrés. Pour se purifier les Balinais déposent des offrandes dans le temple principal, et doivent exécuter une série de prières sous les fontaines du bassin afin de purifier leurs âmes. Les touristes aussi ont le droit de s’initier a cette pratique, mais en respectant les mêmes règles que les Balinais.

Mon avis sur ce temple.. si comme moi vous ne faites pas la purification, ce temple à mon sens peut être mis de coté, il a énormément de monde, et pas grand-chose à voir. Ce n’est que mon avis.

Sur les conseils d’un Balinais que nous avons rencontré sur le parking de Tirta Empul, nous avons pris la direction de la plantation de café de Ulundesa.

Ulundesa est une petite plantation de café et de cacao dont l’entrée et la dégustation sont gratuites. Vous pourrez déguster une dizaine de café, chocolat et thés aux saveurs différentes avec une vue incroyable sur la jungle. Vous pourrez ensuite acheter tous les produits que vous aurez goûté, les prix ne sont pas donnés mais c’est artisanal, compter 90.000IDR (5€80) pour un petit sachet de café, et 150.000IDR (9€66) pour une tablette de chocolat par exemple.

Et enfin nous avons fini la journée par une cascade, celle de Tibumana.

L’entrée à Tibumana Waterfall vous coûtera 15.000IDR/pers (à peine 1€). Cette cascade est très jolie, je la recommande. L’esprit jungle est bien présente et j’adore ça !

Nusa Penida

Nusa Penida est une petite île à 45 minutes de traversée depuis Bali. Pour la découvrir nous avions réservé une excursion à la journée via lebaliblog. C’était pas mal, mais malgré tous les trucs « tout organisé » ce n’est pas trop trop mon dada !

C’était une belle journée, ça oui c’est certain, mais on a manqué de temps à mon sens, on n’a pas pu en profiter totalement. Mais un gros avantage c’est qu’on n’a pas conduit à Nusa Penida, car là-bas c’est la guerre !! Les routes sont quasi inexistantes, les locaux roulent super vite, y a des ravins partout, la conduite là-bas me semble très laborieuse !

Notre excursion démarrait avec une matinée snorkeling, alors là c’était quelque chose que j’appréhendais énormément car j’ai la phobie des poissons et du monde marin en général. C’est une vraie phobie, quelque chose qui me faisait vraiment peur, mais que je voulais combattre ici, à Bali.

Nous avions 3 spot de Snorkeling à faire :

  • Manta Bay : Nous avions commencé par Manta Bay, un des fameux spots où viennent régulièrement les raies Manta, ce matin-là elles n’y étaient pas. Première fois que je plongeais d’un bateau, et j’ai envie de dire c’était catastrophique, il y avait des centaines de méduses partout autour de nous, nous nous sommes d’ailleurs fait piquer. Et à ce spot les courants sont fort, il vous éloigne du bateau et la profondeur sous nos pieds était impressionnante. Mais personne n’as vu de raies Manta.. Un deuxième spot existe Manta Point lui aussi connu pour y observer les raies.
  • Crystal Bay : Crystal Bay les profondeurs sont déjà plus raisonnables, et ici vous y verrait des poissons multicolores.
  • Wall Bay : Le plus jolie des trois spots à mon sens, celui où l’on a vu le plus de poissons, des gros, des petits, de toutes les couleurs également. Le monde marin est vraiment un monde à part, un monde hors du commun. J’avais peur au début de cette matinée, et dans les eaux de Wall Bay, je me sentais comme dans une bulle où cette peur ne pouvait plus m’atteindre, tout en admirant le magnifique ballet des poissons qui dansait autour de moi.

Je suis fière d’avoir ici vaincu (en partie) cette phobie d’un monde que je ne connaissais finalement pas, un monde féerique. Je vous épargne nos photos qui sont d’une qualité médiocre et qui ne reflètent pas du tout la beauté du moment que l’on a vécu, malgré la gopro, il nous manquait filtre et support adapté.

Puis dans l’après-midi nous avons découvert lors de cette même excursion, trois endroits incontournables du coté ouest de Nusa Penida. Trois magnifiques paysages.

Nous avons commencé par la vue incroyable que nous offre Kelingking Beach, ce paysage que l’on voit partout sur les réseaux sociaux, mais qui vaut la peine d’être admirer en vrai.

À mon sens, nous avons manqué de bien trop de temps pour pouvoir profiter de cet instant.. Après 15-20 minutes sur place nous devions déjà repartir.. Impossible de descendre jusqu’à la plage, la descente est paraît-il très raide (je ne vous parle donc pas de la remonter) il faut compter environ 1h30 l’aller-retour sans compter le temps passé en bas. Un peu (beaucoup) déçue de n’avoir pas pu profiter plus longtemps..

Ensuite nous avons pris la route vers deux autres spots très connus de l’île : Angel’s billabong et Broken Beach.

Sur ces deux spots à côté l’un de l’autre nous sommes resté environ 45-50 minutes. Nous avons ici plus profité de ses deux paysages et c’était presque suffisant puisqu’on ne pouvait pas descendre dans l’eau ou sur les plages.

Si c’était à refaire, j’aurai consacré deux jours à cette île pour pouvoir en profiter vraiment.

Cap à l’est de Bali

Pour nos deux derniers jours à Bali nous avions réservé un guide francophone avec chauffeur. Je vous recommande vraiment notre guide, il nous a appris plein de choses sur son île, il est très gentil et ponctuel. Je vous met en lien ici ces coordonnées si cela vous intéresse.

Nous avons payé cette prestation 1.100.000IDR (environ 70€) pour avoir une voiture avec chauffeur qui vous emmène où vous voulez toute la journée et un guide francophone qui vous accompagne et vous donne des explications durant vos visites (et qui même vous prend en photo). Inclus dans ce prix le coût des parkings, vous avez juste à rajouter le prix de vos visites et votre repas du midi.

La première chose que je voulais voir dans cette région c’était le Taman Ujung Water Palace et ce fut un véritable coup de cœur ! Je vous conseille vraiment cet endroit, de plus nous avons eu la chance d’y aller durant le Festival international des noix de coco et tout était joliment décoré.

L’entrée pour le Taman Ujung est de 50.000IDR/pers (3€20), et il les vaut largement !

Nous avons continué notre chemin vers Tirta Gangga, un lieux très très connu, et aussi très touristique forcément, nous n’avons pas fait la queue pour la fameuse photo instagrammable sur le pont de dalles surplombant le bassin principal.

Tirta Gangga raconte l’histoire entre le bien et le mal, et vous verrez beaucoup de statues tout au long de votre visite incarnant soit l’une ou l’autre partie. Vous y trouverez aussi une « piscine publique » où vous pourrez vous baigner moyennant quelques roupies de plus.

Pour entrer à Tirta Gangga vous devrait débourser 40.000IDR/pers (2€60).

Nous avons fait l’impasse sur le Temple Lempuyang car mis à part pour faire 3h de queue pour faire la photo instagrammable entre les portes avec vue sur le Mont Agung, ce temple n’a plus rien de très authentique. Nous nous sommes donc dirigé vers le « temple mère » : Pura Besakih.

Le temple de Besakih est le plus grand temple de Bali, il est dédié aux trois plus grandes divinités hindoues : Brahma, Vishnu et Shiva.

L’entrée est de 60.000IDR/pers (3€85) avec prêt d’un sarong. Nous étions accompagnés d’un guide balinais donc nous n’avons pas été embêtés, mais attention si vous y aller seul, certains locaux vous disent qu’un guide est obligatoire afin de vous soudoyer de l’argent.

Nous devions sur la route du retour nous arrêter à Tegenungan Waterfall, mais notre guide nous l’a déconseillé du fait que cette cascade est la plus touristique de Bali et perd du coup beaucoup de charme. À la place il nous a conseillé une autre cascade Tukad cepung waterfall.

Je suis mitigé sur cette cascade, il y avait quand même du monde, tous agglutiné sous la cascade, le chemin pour y aller est très laborieux, et le charme n’a pas opéré pour ma part. Ce n’était surement pas le bon moment pour y aller. Tant pi.

Retour à notre hôtel à Legian.

Une dernière journée un peu plus au Nord

Pour notre dernière journée complète sur l’île nous avons fait appel au même chauffeur guide que la veille. J’avais moi-même prévu l’itinéraire, il m’avait donné des conseils également.

Nous ne pouvions pas partir de Bali sans faire de photo cliché dans les nombreux œufs suspendus, je ne voulais pas faire le site le plus connu de Bali qui est « Bali Swing » du fait que le prix est exorbitant (30€/pers), j’ai donc choisi d’aller à Wainagiri Hidden Hill bien moins chère. En effet l’entrée coûte 100.000IDR/pers (6€40) pour faire tous les spots, environ sept ou huit.

Ce genre de photo complètement cliché, font quand même de jolis souvenirs, de jolies photos de couple, pour mes albums !

Non loin de là, notre guide nous à conseillé une cascade : Banyumala Twin Waterfalls.

Arrivé sur place, le panorama est magnifique, cette cascade où devrais-je plutôt dire ces cascades sont splendides. Comme dans beaucoup d’endroits à Bali, je vous conseille d’y aller de bonne heure avant que la foule n’arrive.

Pour pouvoir atteindre la cascade vous devrez débourser 30.000IDR/pers (1€92) et vous aurez le droit à une petite bouteille d’eau offerte.

Après avoir bien profité de cette belle cascade nous avons pris la direction du temple très connu de Ulun Danu Bratan.

Pour être tout à fait honnête, j’ai été assez déçu de ce temple, il n’est pas aussi beau que j’avais pu l’imaginer. Le temple n’était pas non plus tout à fait immergé par l’eau ce qui lui retirait un peu de charme.

Le prix de l’entrée s’élève à 50.000IDR/pers (3€20)

Et nous avons fini notre journée dans le village de Jutiluwih avec ses nombreuses rizières. L’entrée dans ce village est payante, 80.000IDR/véhicule (5€11). Vous y verrez de nombreuses rizières bien plus authentique que celle de Tegallalang, mais à mes yeux moins impressionnante. Vous trouverez de nombreux locaux vous vendant leur riz, ici le riz récolté est du riz Balinais et non du riz international. Nous en avons ramené en France.

Nous sommes ensuite rentré à l’hôtel, cette journée nous a coûté 70€ de chauffeur/guide comme celle d’hier.

↡ Les restaurants que nous avons aimé ↡

Uluwatu :

  • THE PLACE WITH NO NAME : endroit sympa pour boire un verre ou manger sur le pouce

Ubud :

  • UNION UBUD : petit restaurant rapide entre deux visites
  • RESTAURANT DU BUCU VIEW RESORT : très bon restaurant que ce soit pour le dîner ou le petit-déjeuner

Nusa Penida :

  • SEBULUH RESTO&BAR : décoration tellement mignonne

Besakih :

  • LERENG AGUNG RESTAURANT : Restaurant de nourriture indonésienne en buffet à volonté pour 6€/pers avec vue sur le mont Agung (quand le ciel est dégagé)

Legian :

  • BELLA ITALIA : Restaurant italien pour changer de la nourriture asiatique

Jutiluwih :

  • BILLY’S TERRACE CAFE : Restaurant de nourriture indonésienne en buffet à volonté pour 6€/pers avec vue sur les rizières

Infos pratiques

  • La devise : La roupie indonésienne (IDR)
  • La langue : L’indonésien, le balinais, l’anglais est également très couramment parlé.
  • La bonne période : La saison « sèche » s’étend de juin à octobre et la saison des pluies de novembre à mai. Mais en moyenne le temps à Bali est toute l’année chaud (au alentour de 30 degrés) et humide (quelques pluies même en saison sèche).
  • Les préparatifs : Le passeport est évidemment obligatoire, le visa n’est pas obligatoire si vous partez moins de 30 jours. Par contre pensez à faire votre permis international si vous comptez louer un véhicule ici.
  • Sécurité : Ce pays est totalement Safe, pas un seul moment on s’est senti en danger.
  • Le décalage horaire : +6h en été et +7h en hiver
  • Le temps de vol : 16h30 depuis Paris et au moins une escale obligatoire
  • Les immanquables : Ubud, Campuhan ridge walk, Uluwatu, Tanah Lot, les rizières de Tegallalang, Tirta Gangga et Nusa Penida.
  • Mon coup de cœur : Taman Ujung Waterpalace, Banyumala Twin Waterfalls, Padang Padang Beach et notre hôtel le Bucu View Resort.
  • Les « on-dit » : On dit que Bali c’est très sale et trop touristique. Alors oui c’est touristique, mais je n’ai pas trouvé que ça l’était plus que certains autres pays.. Et sale je n’ai vraiment pas trouvé, oui il y a des quartiers sales (comme certains quartier de Paris par exemple), ou encore Santorin qui est bien plus sale que Bali. Au contraire les Balinais balayent les rues à longueur de journée, entretiennent incroyablement bien les lieux touristiques et de cultes..
  • Mon budget : Avion : 1.400€ à deux, Hôtels : 220€ pour 7 nuits, Activités/visites : 236€, Nourriture : 255€, Déplacements : 189€, Autres : 150€ (massage, cadeaux, pourboire), TOTAL : 2.450€ soit 1.225€/personne pour une semaine sur place.

↡ Cartographie de mon itinéraire ↡

Rose : 1er jour ; Rouge : 2ème jour ; Orange : 3ème jour ; Jaune : 4ème jour ; Vert : 5ème jour ; Bleu : 6ème jour

Un peu plus détaillé :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s